COUPLES LIBERTINS
Le guide du Libertinage
Accueil | Le Libertinage | Le Couple | Les Clubs Libertins | Les Sites Libertins | Partenaires

Le candaulisme, pratique courante chez les libertins

Le Candaulisme ! Le plaisir de voir son conjoint avec un autre homme, une autre femme, sans jamais participer

Ce sont principalement les hommes qui aiment voir leur femme dans les bras d'un autre

Définitions

Le Candaulisme

Le candaulisme remonterait à l'époque de l'Asie Mineure antique.
La légende veut que le roi de Lydie, Candaule, trouvait sa femme tellement belle qu'il voulut la montrer nue à tous ses soldats. Comme elle refusa, il la tua.
Par la suite, le candaulisme est devenue une pratique libertine avec plus en plus d'adeptes ! Donc à présent, ce terme désigne l'excitation sexuelle ressentie par un homme regardant sa partenaire faire l'amour avec un autre homme, une femme ou même un groupe, et ce sans qu'il se mêle aux ébats, son plaisir viens du fait de regarder.
Des cocus heureux, comme les candaulistes aiment s'appeler.
couple candauliste qui embrasse un autre homme

Qui sont ses amateurs ?

Des libertins qui souhaitent pimenter leur vie sexuelle, partager leur désir, assouvir un fantasme...
Nous pensons tous que l'homme est trop possessif, jaloux, fier, comment peut t-il donc pratiquer cela qui demande tout de même un caractère assez souple.
Et bien les hommes ne le sont pas plus que les femmes. Nous le sommes tous. Nous craignons tous, consciemment ou pas, que l'autre jouisse ailleurs. Le candaulisme est une façon de maîtriser cet "ailleurs", puisqu'il est organisé, et puisque celui qui ne participe pas aux ébats en est le spectateur, voire très souvent l'organisateur.
C'est un fantasme plus fréquent que l'on ne crois, que celui d'observer la jouissance de son conjoint procurée par un autre. C'est parfois aussi une forme d'homosexualité pour certains, ils s'imaginent à la place de la femme.

La solution à l'adultère, la trahison, n'est-ce pas de séparer le cœur et le sexe ? Finalement, les candaulistes ont-ils tout compris ?
Séparer le cœur et le cul est une façon "vieille comme l'humanité" de tenter de contrôler toute situation, de ne pas être débordé par elle. Car c'est bien quand amour et désir se croisent que les choses se compliquent, mais n'est-ce pas l'aventure la plus passionnante d'une vie ?
Il me semble au contraire que, vivre mieux, avec soi et l'autre, c'est consentir à s'abandonner, et cesser de vouloir tout diriger et assurer. Le candaulisme, quand il est régulier et organisé, n'offre finalement pas beaucoup d'espace à l'abandon...